×
Contenu Réservé
Le contenu sur ce site est réservé à un public adulte Si vous avez plus de 18 ans vous pouvez cliquer sur continuer pour confirmer.Body text

Bon nombre d’hommes croient avoir un micropénis, alors qu’en réalité, ce n’est nullement le cas. Ainsi, une étude sur la taille normale du pénis a été faite.

La taille moyenne du pénis se définit par deux critères : sa longueur et sa largeur. Les chiffres sont également classés en deux catégories, à savoir quand le pénis est au repos et quand il en érection.

Messieurs, vous pouvez vous-même faire le test pour éviter des obsessions sur votre soi-disant petit pénis. En effet, selon une enquête menée auprès de 90 hommes qui se croient avoir un micropénis, 0 % avaient un micropénis.

Qu’est-ce qu’un micropénis ?

Un micropénis existe bel et bien, mais la plupart des hommes qui croient en avoir ont la taille classée moyenne.

Notons que le pénis se développe à partir du septième mois de grossesse. Et sa croissance dépend des hormones du foetus. Un micro pénis peut être diagnostiqué dès la naissance du petit garçon.

Si le sexe du petit bonhomme, étiré et mesuré depuis l’os du pubis jusqu’au bout de son pénis, est moins de 1,9 cm, le petit a un micropénis. À l’âge de la puberté, le jeune garçon a un micropénis si la taille est inférieure à 7 cm au repos, et 12 cm en érection. À l’âge adulte, la taille moyenne du sexe masculin est de 8 cm au repos, et 12 cm lorsqu’il bande.

Si la croissance du pénis s’accentue pendant la puberté, il continue toutefois à se développer au fil des années, sous l’effet de la testostérone.

Le micropénis est souvent diagnostiqué chez les hommes en surpoids. En réalité, ils n’ont pas un sexe très court, mais plutôt un pénis enfoui. En effet, la partie du pénis attaché au pubis est entourée de graisse. L’homme pense directement qu’il en a un tout petit.

Quelles sont les causes d’un micropénis ?

Les causes les plus fréquentes d’un micropénis sont hormonales. Selon des études scientifiques, il peut être le résultat d’une anomalie chromosomique, d’une malformation congénitale, ou bien lié à des idiopathiques.

Les facteurs environnementaux peuvent également être l’origine d’un micropénis. Une mère souvent exposée à des insecticides pendant la grossesse augmente le risque d’une malformation génitale, favorisant un micropénis chez son enfant.

En général, un micropénis est la conséquence d’un déficit hormonal lié à la testostérone foetale. Dans le cas où la testostérone est produite convenablement chez l’homme ayant un micropénis, c’est du côté des tissus de la verge qu’il y a un problème. La raison est que les tissus hormonaux composant cette dernière ne réagissent pas à la présence de l’hormone masculine.

Les traitements possibles en cas de micropénis ?

Quelle qu’en soit la cause d’un micropénis, ce n’est en aucun cas une malformation puisque cette taille n’affecte pas la fonctionnalité de cet organe. Même si votre sexe n’est pas aussi gros, il peut bien bander durement, il peut vous procurer de l’orgasme et vous donner des progénitures.

Cependant, cette taille reste gênante dans la vie sexuelle d’un homme. Le fait qu’un homme veut avoir un plus gros sexe est compréhensible. Ainsi, plusieurs solutions sont proposées en cas de micropénis.

➢ Les traitements hormonaux dès la naissance

Comme nous l’avons expliqué plus haut, l’une des causes les plus fréquentes du micropénis est la carence hormonale. Il faut donc diagnostiquer la taille du pénis d’un enfant dès sa naissance.

Si l’enfant a vraiment un micropénis, il faut penser à un traitement hormonal. Il faut des injections de testostérone, sur une durée de 3 mois. Il faut réagir dès la naissance de l’enfant, car la majorité des injections à l’adolescence n’ont pas fonctionné.

➢ La chirurgie du pénis

La chirurgie du pénis devient de plus en plus une pratique courante pour résoudre le problème de micropénis. Il y a deux types d’opérations pour allonger ou élargir la taille de l’appareil génital de l’homme.

Même s’il y a des risques, comme dans la chirurgie mammaire, plusieurs hommes ont été satisfaits du résultat.

➢ Les méthodes pratiques pour agrandir la taille du pénis

Le Jelqing :

C’est une méthode naturelle employée par les hommes ayant un petit pénis et qui cherche comment agrandir et grossir la taille du pénis. Il consiste en un massage du sexe, réalisé avec les mains, améliorant la circulation sanguine permettant d’avoir un pénis plus large et plus long.

Pratique : avec une lubrifiante, prenez votre sexe avec votre main dominante. Avec le pouce et l’index, massez-vous le sexe de l’extrémité jusqu’à l’os du pubis, comme si vous vous masturbiez, mais éviter d’éjaculer. Le but est d’améliorer la circulation du sang de votre pénis. Faites le massage pendant 15 min par jour, et 3 fois par semaine.

Le Kegel

Il s’agit d’une méthode par contraction de la partie pelvienne. Pour localiser les muscles pelviens, urinez et ralentissez ou stoppez l’écoulement de l’urine.

Vous vous concentrez sur les muscles qui s’étendent pendant cette interruption d’urine. Vous devez ainsi vous exercer à contracter ces muscles aussi longtemps que possible et répéter les gestes.

Pendant la pratique, vous allez sentir la tension du pénis à l’anus, et vos testicules se relèvent un peu pendant la contraction.

Le résultat de ces deux méthodes peut prendre du temps donc il faut les faire régulièrement et intensément.

➢ Les produits naturels pour agrandir la taille du pénis

Rappelons que ces méthodes citées plus haut peuvent être dangereuses si vous ne maîtrisez pas la technique, de plus, elles prennent beaucoup de temps.

Pour pallier ces problèmes, des spécialistes ont proposé des pilules, fabriquées à partir de produits naturels. Non seulement les produits naturels pour augmenter la taille du pénis sont plus sûrs, mais ils agissent plus rapidement.